Warning: A non-numeric value encountered in /homepages/34/d467122553/htdocs/wp-content/themes/divi/functions.php on line 5841

L’Ultra Raid de la Meije, une vraie aventure !

par | 29 Sep 2015

thomastalon2

Le 19 et 20 septembre se déroulait l’Ultra Raid de la Meije, l’un des plus beaux raids VTT d’Europe qui passe notamment par le col du Galibier. L’épreuve était ouverte à tous, des plus sportifs au plus novices. En effet, des épreuves élites (116 et 70 km) ainsi que quatre randonnées (18, 25, 50 et 70 km) étaient proposées.

Nous avons décidé de revenir sur l’évènement en faisant la connaissance de Thomas Talon, un jeune Vététiste prometteur qui a terminé deuxième au scratch de l’élite Ultra.

 

Bonjour Thomas, tout d’abord félicitations pour cette belle perf ! Peux-tu te présenter brièvement !

Bonjour, merci beaucoup ! Je m’appelle Thomas Talon et j’ai 23 ans. Je pratique le VTT Cross Country au niveau national depuis 9 ans maintenant dans le club de l’Omnium Cycliste Raphaëlois, dans le var. En parallèle, je suis étudiant en STAPS (Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives) en Master 2 Management du sport et tourisme sportif, à Nice.

 

Pourquoi avoir choisi de participer à l’Ultra Raid de la Meije, qu’a t-il de particulier ?

Les circuits de cross olympiques actuels sont très nerveux, courts et s’éloignent de l’essence même du VTT. J’aime bien ce type de format mais j’ai quand même besoin de me retrouver, libre avec mon VTT, la nature et moi-même sur des formats plus longs et techniques. En cette fin de saison nationale, il reste de belles compétitions à parcourir et l’Ultra Raid de la Meije est une épreuve atypique de VTT qui peut même être considérée comme extrême quand on voit le parcours proposé et sa durée (110 km pour 5 300 m de dénivelé positif soit environ 10h de course) ! Quand on prend le départ, c’est une vraie aventure dans laquelle on se lance ! Rien n’est écrit d’avance, tout peut se passer ! Il faut donc se connaître et se gérer physiquement et mentalement ! C’est vraiment ce que je recherche en cette fin de saison pour me faire plaisir et me dépasser physiquement.

 

Quel était ton objectif en venant sur l’ultra Raid de la Meije ? Comment as-tu préparé cette épreuve ?

Je voulais avant tout me faire plaisir sur un parcours de haute montagne magnifique mais également exigeant ! Je dois aussi avouer que je partais pour jouer la victoire ! (Sourire) De ce fait, comme la saison de cross se finit juste un mois et demi avant le raid, la préparation fut bonne et intense ! Pas de pause après la dernière coupe de France ! J’ai enchaîné les longues sorties en VTT, et route avec du gainage et de la course à pieds pour pouvoir assurer dans les portages. J’ai totalisé sur un mois et demi 1 700 km.

 

Y avais-tu déjà participé les années passées ? Qu’en était-il ?

Oui, l’année dernière j’avais obtenu la 7e place au scratch. C’était un résultat correct mais j’avais vraiment souffert de la distance et avec une mauvaise gestion de mon alimentation, ça ne pardonne pas !

 

Si on revient sur l’ensemble de ta saison, comment juges-tu tes performances ? Es-tu satisfait ?

Au regard de ce que fut ma saison 2014, où j’ai eu du mal à digérer la transition en catégorie élite après ma victoire en coupe de France open en 2013, je suis plutôt satisfait. J’ai eu de bonnes performances au niveau national cette année avec une belle perf lors de la deuxième manche de la coupe de France ! Mais je n’ai pas eu de chance au championnat de France avec deux crevaisons qui m’ont privé d’un top 20. J’aurais préféré être plus régulier, ce qui est mon objectif pour l’année prochaine avec, pourquoi pas, un top 30 en coupe de France ! J’en ai les moyens !

 

Comment te prépares-tu avant les compétitions ?

C’est tout une préparation bien organisée dans le temps. Durant l’hiver, j’effectue une préparation plus générale basée sur la pratique de sports complémentaires ! Et plus on approche des objectifs, plus je fais du vélo avec des exercices spécifiques en fonction des particularités des circuits, des compétitions auxquelles je participe. Il y a une rigueur sur la diététique également, un élément qui est un déterminant important de la performance. La préparation mentale est aussi essentielle avec l’élaboration de mes objectifs ce qui me permet d’aller dans le bon sens pour ma préparation et d’améliorer ce qui a besoin de l’être.

 

Depuis combien de temps pratiques-tu le VTT ? Est-ce une histoire de famille ?

Cela fait 11 ans que je fais du VTT ! J’ai commencé en minime, à l’âge de 12 ans. Pour tout dire, je suis venu au VTT grâce mon oncle. Avant, j’ai pratiqué le hand durant 4 ans sans vraiment être bon et prendre du plaisir ! J’ai donc décidé d’arrêter et un jour mon oncle m’a proposé de faire une sortie VTT. Aujourd’hui, je suis un vététiste épanoui qui fait des courses magnifiques et avec un palmarès correct.

 

Tu es étudiant, comment arrives-tu à concilier sport et études ?

En effet, je suis étudiant et ce n’est pas toujours facile de suivre les cours avec les déplacements en compétitions dans toute la France et les entraînements qui me prennent du temps ! Je possède un statut particulier de sportif de haut niveau universitaire délivré par l’Université de Nice. Ça me permet de gérer au mieux ma vie de sportif et surtout la préparation de mon avenir professionnel. Et en contrepartie, je représente l’Université dans différentes manifestations sportives notamment les championnats de France universitaires.

 

Quels sont tes prochaines courses et objectifs à venir ?

Ma saison 2015 est terminée pour ma part, pas de Roc d’Azur ! Cette course ne m’attire plus, j’en ai fait le tour. J’ai déjà le regard tourné vers 2016 avec la saison nationale de VTT, les coupes de France et les championnats… et certainement la Transvésubienne comme nouveau défi !

 

Thomas merci pour cette interview et encore bravo pour ta saison 2015 ! Toute l’équipe Nomadine te souhaite plein de réussite pour la suite ! Bonne route pour 2016 !

newsletter-icon-flat

Et recevez toute l’actualité de Nomadine et ses dernières nouveautés en priorité !